3 conseils pour bien acheter

Ecrit par Olivier Piers le 17 mai 2022 dans Actualités

Sommaire

Investir dans l’immobilier en 2022 n’a (presque) plus rien à voir avec les années précédentes. Pourquoi ? Le marché s’est métamorphosé, tout d’abord les prix, après s’être envolés toutes régions confondues, ils augmentent moins vite voire baisse dans certaines régions (oui oui !).

Malgré tout, l’immobilier reste un besoin fondamental (le logement, un toit sur la tête), l’importance de sa qualité et de son adéquation avec vos besoins s’est considérablement renforcé et l’investissement dans la pierre reste de loin l’un des meilleurs placements.

Alors voici 3 conseils pour bien acheter aujourd’hui et ne pas attendre que le contexte ne s’empire.

N’attendez pas la baisse des taux

Autant briser un tabou tout de suite, la hausse des taux d’emprunts immobilier actuelle ne provient absolument pas d’une décision des banques centrales face au contexte géopolitique mondial. Non, ce sont les banques de détail qui ont pris elles-mêmes cette décision en vue de prévenir la dégradation économique à venir dans notre pays. Ont-elles raison ? Nul ne le sait, elles non-plus.

Les questions vont bon train, cela va-t-il durer ? Jusqu’où les taux vont grimper ? Personne n’a de réponse à ce jour. Mais en règle général, les cycles de ce genre durent plusieurs années. Sauf à revoir la date de vos projets, n’attendez pas que les taux atteignent des sommets.

Négociez les prix

2022 ne sera pas l’année de l’explosion de la bulle immobilière. Mais l’augmentation des taux d’emprunts va réguler les prix des maisons et appartements de manière significative, même dans les villes où la demande est forte.

Il n’y a qu’à voir la première page du fichier AMEPI (Agence des Mandats Exclusifs des Professionnels de l’Immobilier) pour s’en convaincre :

amepi Les baisses de prix sont légions et se multiplient.

Les médias ne relaieront ces baisses de prix que dans quelques mois, car les indicateurs, notamment ceux basés sur les actes authentiques, ont une inertie de 2 à 3 mois.

Tout est présent pour que les prix de l’immobilier baissent de façon significative en 2022.

D’une part, les deux dernières années ont été exceptionnelles (tant au niveau de prix que du volume de transactions). La crise sanitaire ayant créé un effet de « peur de manquer » (peur de ne pas faire une affaire) sur l’immobilier, d’autre part, une forte hausse des taux d’emprunt immobiliers et pour couronner le tout, une forte inflation grignotant significativement le budget logement des ménages.

Evitez les grosses rénovations

Une image vaut mieux qu’un long discours :

hausse-des-prix-materaiux-capeb

On vous en parle un petit peu ? Aller, voilà ce qui est en train de se tramer…

Selon la Capeb, le 1er trimestre 2022 affiche une croissance dynamique de 3,5 %, portée notamment par l’entretien-rénovation et les travaux d’amélioration en performance énergétique des logements. Malgré cette conjoncture encourageante, la confédération reste préoccupée pour les mois à venir en raison de la hausse continue du coût des matériaux et de l’énergie ainsi que des tensions sur l’approvisionnement en matériaux et équipements. La CAPEB a renouvelé en avril 2022 l’étude qu’elle avait déjà menée en juillet 2021 et en janvier 2022 auprès de 1 700 entreprises artisanales du bâtiment.

Les résultats montrent une forte accélération de la hausse moyenne du prix des matériaux ces derniers mois : +18 % au 1er trimestre 2022. Délais d’approvisionnement et pénurie des matériaux, modifications de plannings et des réorganisations des équipes sont le lot des artisans interrogés lors de cette étude.

Acheter un bien à rénover reste un excellent moyen d’acheter moins cher, mais prévoyez de faire les travaux vous-même ou bien négociez bien le prix d’achat du logement et armez-vous de patience pour la réception de chantier.

Olivier Piers
Olivier Piers

Pour aller plus loin

5 bonnes raisons de faire appel à un courtier en financement

Dans la jungle des crédits immobilier et des partenaires qui proposent leurs services, difficile de s'y retrouver, entre les banques en ligne, les courtiers en crédit, le conseiller bancaire...

3 raisons de ne pas mettre d’apport

J'entends depuis longtemps des personnes ayant un peu de cash voulant en profiter pour réaliser un achat immobilier, résidence principale ou investissement locatif. La question qui se pose...